Début de l’histoire

Par où commencer ? Les idées se bousculent dans la tête, l’envie de raconter cette expérience créative est présente depuis des années.
Le confinement historique que l’on vit en cette année 2020 ne fait qu’accentuer l’envie de partager ce cheminement, laisser une trace écrite de cette aventure unique, comme l’est la création de tout jardin ou parc.

Alors go, je me lance, l’histoire se mettra en place au gré des idées et influences de la vie, je partagerai pas mal de souvenirs de ces 20 ans écoulés, et tacherai de relater l’actualité du jardin et de mes réalisations au fil de l’eau…
Bonne lecture, bonne rêverie peut-être, bon cheminement dans mon jardin !

Comment créer notre propre décor, comment cacher cette ferme depuis la maison, comment occuper harmonieusement cet espace arrière ?

A l’époque c’est une pâture dont l’avant est en zone bâtissable. Le projet de construction se concrétise pour démarrer à l’été 1999, et bien vite l’idée de planter en fond de parcelle bâtissable fait son chemin. La vue s’ouvre sur une ferme au loin, des prés pour le reste. Comment créer notre propre décor, comment cacher cette ferme depuis la maison, comment occuper harmonieusement cet espace arrière ?

C’est cette aventure de plantations, de “chasses aux idées”, de réussites et d’erreurs, mais globalement de bien des plaisirs et évolutions, qui est abordée dans ce blog. Cela continue plus que jamais à influencer la vie aujourd’hui, en orientant même mes choix professionnels afin de consacrer plus de temps à cette passion et de me lancer dans le paysagisme avec la création de Art Chi Vert, que je vous invite à découvrir par ailleurs.

1999, ce sont les débuts des images satellites publiques et déjà la zone du premier jardin se visualise dès le printemps, avant même le début des travaux de construction: un rectangle plus vert foncé sur la droite de la photo ci-dessous, à rue, donne un aperçu d’une zone de 70x40m qui formera notre premier jardin. C’est ambitieux comme premier pas, sans doute un peu fou même pour un coup d’essai directement sur 28 ares, mais la tentation est grande et le défi lancé.

Le fond de cette zone est déjà, dès mars et avril 1999, le théâtre des premières plantations d’épicéas, de bouleaux, de hêtres. Ce sont ces arbres et conifères qui forment la ceinture de base encore présente en fond de décor à ce jour.

Toutes ces plantations initiales proviennent des parcelles forestières familiales, à un moment où des jeunes plantations d’épicéas sont partiellement impactées par le tracé de lignes électriques et doivent être déplantées. L’opportunité d’avoir des plants est trop belle, nous ne nous ferons pas prier pour créer une zone de “petite forêt” en fond de terrain, encadrée par de jeunes arbres apparus spontanément dans les parcelles forestières.

Les premières plantations en place, la construction pourra commencer à l’été 1999. La suite sera dans les prochains articles et futures pages.

Je lève un coin du voile… une photo du terrain après 15 ans d’évolutions, au printemps 2016 et tandis que les feuilles des arbres ne sont pas encore là pour nous masquer complètement la vue.

Le terrain continue à évoluer bien sûr, et un plan est devenu bien indispensable pour en suivre la documentation et la vie.
J’y ferai référence pour identifier la position des parterres, plantes, points de vues… en faisant appel à une numérotation des différentes zones qui ne sera pas superflue pour s’y retrouver 🙂

Laisser un commentaire